Ordre du jour

Publié le par Quelles Nouvelles ?


Maintenant que mes troupes, gorgées de caféine, sont en ordre de bataille, Léo Scheer, citant Balzac pour qui "Le comptoir d'un café est le parlement du peuple", s'inquiète de l'ordre du jour.

J'ai trouvé ce passage du Journal de Franz Kafka :

"On lui a sectionné sur la nuque un morceau de crâne affectant la forme d'un quadrilatère. Avec le soleil, tout le monde regarde à l'intérieur. Cela le rend nerveux, distrait dans son travail et il s'exaspère d'être lui-même exclu du spectacle."

Eh oui, je suis d'humeur massacreuse, ce matin.
Je dis bien massacreuse, pas massacrante.

Aussi je vous propose, en guise de défouloir, de vous hausser sur la pointe des pieds et de regarder à l'intérieur comme des malpropres. Pour me dire ensuite ce que vous y aurez aperçu.

Si vous manquez d'inspiration, vous pouvez aussi me décrire l'intérieur de votre crâne à vous...

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Sabine 11/08/2008 12:09

Bon, je donne un peu de ma personne.
L'intérieur de mon crâne à moi, en ce jour J, heure H, instant T :

- des neurones excités par la caféine ;

- "Trouble" de Ray Lamontagne en boucle ;

- des vapeurs de chlore ;

- des phrases sans queue ni tête qui pourraient produire un cadavre exquis :
... la draperie des trottoirs...
... tout le monde regarde à l'intérieur...
... ce qu'il y a au courrier aujourd'hui ?
... tout le monde regarde à l'intérieur...
... besoin d'un autre café...
... tout le monde regarde à l'intérieur...
... toux qui sent le sapin...
... tout le monde regarde à l'intérieur...
... besoin d'un autre café...