Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Je voudrais pas crever

Je voudrais pas crever

Je voudrais pas crever Avant d'avoir connu Les chiens noirs du Mexique Qui dorment sans rêver Les singes à cul nu Dévoreurs de tropiques Les araignées d'argent Au nid truffé de bulles Je voudrais pas crever Sans savoir si la lune Sous son faux air de...

Lire la suite

Écrire... pour quoi ?

Écrire... pour quoi ?

Écrire pour faire reculer les ombres, les tenir à distance, les apprivoiser peut-être ? Museler ses doutes, ses inquiétudes, ses angoisses. Écrire pour éviter de penser, pour occuper ses mains qui courent sur le clavier, pour faire tourner les aiguilles...

Lire la suite

L'évasion parfaite

L'évasion parfaite

Toute prison a sa fenêtre. Gilbert Gratiant J’en ai pris pour 30 ans. Une vie. Ma vie ! Une éternité. Je suis innocent. Peu importe. C’est un détail, maintenant. Je faisais un coupable idéal, je leur dois de réussir l’évasion parfaite. En attendant mon...

Lire la suite

Ne pas déranger

Ne pas déranger

Ne pas déranger Ne vous dérangez pas, le temps ne fait que passer. Vassilis Alexakis, Aller-Retour I l n’arracha pas un seul gémissement à sa mère, c’est à peine si elle se rendit compte qu’ il arrivait, pour un peu elle l’aurait fait sur le paillasson,...

Lire la suite

Intérieur nuit

Intérieur nuit

INTÉRIEUR NUIT Il fait nuit noire. On distingue une forme allongée. Un homme brun aux joues mangées par la barbe, la petite quarantaine, ouvre un œil et le referme aussitôt. Voix off (masculine) J’ouvre un œil, mais le referme aussitôt. Il fait encore...

Lire la suite

La reine des courants d'air

La reine des courants d'air

La reine des courants d’air C’est la reine des courants d’air. Chaque fois qu’elle me quitte, mon corps et mon crâne explosent et des minuscules petits bouts de moi, on appelle ça des atomes, s’éparpillent. Ils viennent se coller au plafond et je finis...

Lire la suite

Un homme d'habitudes

Un homme d'habitudes

Un homme d'habitudes « Pour que l'événement le plus banal devienne une aventure, il faut et il suffit qu'on se mette à le raconter. » Sartre, La Nausée À 05 heures 59, monsieur W se réveillait, frais et dispos. À 06 heures 00, son réveil sonnait. À 06...

Lire la suite

Pourquoi écrivez-vous, Edmond Jabes ?

Pourquoi écrivez-vous, Edmond Jabes ?

J'ai passé la majeure partie de ma vie à me poser cette question. Peut-être est-ce uniquement du texte que pourrait venir la réponse : réponse, hélas, qui ne saurait en être une mais qui, dans son insuffisance - dans son impuissance -, serait plutôt le...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>